Bien comprendre la stratégie de contenu

La stratégie de contenu, c’est trouver les bons sujets et les bons mots pour : 

  • Limiter son budget publicitaire, 
  • Économiser son espace serveur,
  • Proposer des solutions aux problèmes de ses prospects, 
  • Être lisible par les moteurs de recherche. 

Qu’est-ce que la stratégie de contenu ? 

La stratégie de contenu est le fait d’aligner votre contenu sur vos objectifs économiques. En d’autres termes, si vous vendez des voitures, vous écrivez sur le monde de l’automobile. Si vous vendez en BtoB, vous écrivez sur votre secteur d’activité. 

Rien ne doit être laissé au hasard. Aucun rédacteur web ne doit pouvoir poster ce qu’il veut, quand il veut et comme il veut.  

Le contenu dont on parle, ce sont : 

  • Les articles,
  • Les textes de vos pages,  
  • Les vidéos, 
  • Les illustrations, 
  • Les PDF, 
  • Les podcasts, 
  • Les posts des réseaux sociaux, 
  • Les graphiques, 
  • Les tableaux, 
  • Etc. 

Le contenu de votre site, c’est finalement tout ce qui s’y voit et tout ce qui s’y lit. 

La stratégie de contenu en 3 mots

Contenu, contenu, contenu ! Pour parvenir à développer une stratégie de contenu digne de ce nom, ces 3 mots doivent vous obséder. 

Le contenu est à la stratégie marketing ce que l’emplacement est à l’investissement immobilier. C’est l’Alpha et l’Oméga de votre stratégie web. 

Vos lecteurs viennent et reviennent sur votre site parce qu’ils trouvent des réponses à leurs questions. Ils vous font confiance, alors ils s’abonnent à votre Newsletter et achètent vos produits ou vos services.  

Les 4 grands principes de la stratégie de contenu 

  1. La planification, 
  2. La cohérence des contenus, 
  3. Les mises-à-jour, 
  4. Les retraits d’articles. 

1. La planification

Pour les entreprises encore inexpérimentées dans le domaine de la stratégie de contenu, la planification est un problème à 2 niveaux : 

  • Le volume des publications, 
  • Le temps à consacrer. 

Ces 2 variables vous sont généralement totalement inconnues, car vous ignorez : 

  • La difficulté technique du sujet, 
  • Le temps nécessaire à sa rédaction, 
  • Les difficultés pour le mettre en ligne, 
  • Le temps pour réaliser des posts sur les réseaux sociaux. 

A chaque fois, c’est toujours la question du temps qui revient encore et encore. Créer, publier, poster, demande du temps et donc une très bonne organisation. 

Ainsi, pour être efficace, vous devez savoir : 

  • Qui analyse les mots-clefs ? 
  • Qui écrit ? 
  • Qui contrôle ? 
  • Qui publie ? 
  • Qui illustre ?
  • Qui gère les réseaux sociaux ? 
  • Qui décide de l’orientation du contenu ? 

La planification part de là. Sans réponse à ces questions, vous ne pouvez pas planifier des publications de manière sérieuse. 

2. La cohérence des contenus

La cohérence repose sur la clarté de vos ambitions. Quels sont les messages que votre société veut faire passer auprès des utilisateurs de votre site ?

Chaque contenu mis en ligne doit participer, de près ou de loin, à répondre à cette question. De même que les médias que vous utilisez pour distribuer votre contenu. 

La cohérence du contenu se retrouve également dans le ton utilisé par vos rédacteurs. Celui-ci ne doit pas différer d’un article à un autre, sauf si chaque ton correspond à un thème, un  groupe de prospects, ou un canal différent : 

  • Site internet, 
  • Applications mobiles, 
  • Réseaux sociaux. 

Pour parvenir à jouer avec les tons, vous devez offrir un canevas clair à vos rédacteurs. Ils doivent notamment savoir :  

  • Pour qui ils écrivent,
  • Sur quel canal le contenu sera publié, 
  • Quel ton vous leur imposez. 

3. Les mises à jour 

Ce qui est vrai aujourd’hui ne le sera plus demain. Quoi que vous écriviez, les connaissances évoluent. Aucun domaine n’est épargné. 

Certains doivent être mis-à-jour plus souvent que d’autres, mais de manière générale, même les contenus dits « Evergreen » doivent être mis-à-jour. 

4. Les retraits d’articles 

Google Analytics vous révèle quelles pages de votre site sont les plus lues. Tandis que la Search Console vous permet de savoir sur quels mots clefs vous rankez, et en quelle position. 

Lorsque votre contenu devient pléthorique, il peut être intéressant de supprimer certains contenus, finalement inutiles. 

Qui est chargé de la stratégie de contenu ? 

Après tout ce que nous venons de dire, vous vous doutez qu’il y a du monde. Pour performer contre d’importants concurrents, vous aurez besoin d’un service qui comprend : 

  • L’éditeur web en chef,
  • L’éditeur web, 
  • Le référenceur, 
  • Le rédacteur web, 
  • Le validateur, 
  • L’intégrateur. 

Chacune de ces personnes tient un rôle précis et chronophage. Leur aptitude à travailler ensemble conditionne directement la qualité de votre stratégie de contenu. 

C’est pourquoi, dans notre article consacré à l’organisation des équipes, nous vous expliquons de manière pratique ce que vous pouvez mettre en place pour que ces acteurs se comprennent parfaitement.


Cyril Schwastiak

Cyril Schwastiak

Contact me now, rank tomorrow


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *